Gaston attend sa petite soeur...

Publié le 24 Décembre 2012

Gaston attend avec impatience l'arrivée du Père Noël comme tous les enfants du monde mais il attend aussi son plus beau cadeau : sa petite soeur !

Alors, Père Noël, n'oublies pas notre petite princesse et permets-nous d'aller vite la rencontrer...

L'attente pour aller chercher notre fille Lilie-Rose au Vietnam est longue et très dure à vivre pour nous parents mais elle l'est également pour notre petit garçon que nous avons mis au courant dès le début. Nous avons toujours souhaité partager avec lui les moments importants de notre vie. L'arrivée de sa petite soeur va en être un magnifique... Et il vit cette attente à sa façon, avec ses mots et ses émotions. Je ne voulais pas oublier ces moments en les écrivant et ne les partagant avec vous. 

 

Le soir même de notre apparentement à notre Lilie-Rose nous avons annoncé à Gaston qu'il avait une grande soeur. Je me souviens très bien que Gaston sortait du bain lorsqu'Alban est arrivé de sa journée de travail. Il s'est précipité vers nous dans la salle de bains et a dit à Gaston que nous avions quelque chose de très très important à lui dire. Gaston était tout ouïe !

A l'annonce de son nouveau statut de grand-frère, Gaston nous a interpellé : "Et elle est comme moi ? Elle a la même couleur de peau que moi ?".

Bien sûr, lui avons-nous répondu.

D'autres questions ont alors fusées auxquelles nous avons répondu par l'affirmative : "Elle a les yeux marron comme moi ? Elle a les cheveux noirs comme moi ? Elle a les yeux comme moi ?" Et tout à coup, il s'est écrit : "Ouaih, c'est ma tite soeur à moi !".

 

Son premier jour d'école après cette annonce a été pour moi très touchant. Le départ pour l'école est toujours électrique car il ne faut rien oublier. Faire vite. Toujours se presser et presser Gaston. "On y va Gaston !". "Attends, maman, j'ai oublié quelque chose !" m'a t-il dit en remontant les escaliers.

Muni du livre de son adoption, Gaston voulait partir pour l'école avec. Ce qui n'était pas du tout mon choix.

Pourquoi partir à l'école avec ce petit livre ?

Gaston m'a répondu posément en ouvrant son livre au jour de son adoption où on voit une photo de sa chambre à l'orphelinat : "Mais maman, c'est pour montrer à l'école ! Tu vois, Lilie-Rose, elle est là au Bietnam !".

Ok, a été la seule chose que j'ai pu dire à mon petit homme tellement l'émotion m'avait submergée.

 

"Maman ? On a le droit de taper les topains à l'école ?". Bien sûr que non, Gaston.

"Et si on me tape, je peux taper, maman ?" Et non, Gaston, ce n'est pas bien.

"Mais, maman, si on tape ma soeur, Lilie-Rose, j'ai le droit de taper, hein ?".

 

"Maman ?". Oui. "Il faut que tu achètes des jouets pour Lilie-Rose ! Des jouets rose, des poupées, des dinettes. Parce que Lilie-Rose c'est une fille et que les filles elles aiment le rose !"

 

"Maman ?". Oui. "Il faut penser à acheter un pyjama à Lilie-Rose mais un pyjama rose !".

 

"Maman ?" Oui. "Il faut acheter des chaussures à Lilie-Rose parce que elle a pas de chaussures Lilie-Rose !"

 

"Maman, faut pas pleurer, t'as mal !". Non, je suis un peu triste parce que je voudrais aller chercher Lilie tout de suite.

"Dis donc, maman !!! C'est Lilie-Rose. Pas Lilie ! Dis donc !"

 

"Maman ?". Oui.

"Lilie-Rose, elle va dormir avec moi après parce qu'elle connaît pas le noir et qu'elle va avoir peur du noir, hein ? Alors elle va dormir avec moi dans la chambre à moi !". 

 

"Maman ?". Oui.

"T'as acheté des pantalons ? Dis donc ! Il faut que t'en achètes. Faut pas oublier. Elle en a besoin !".

 

Un soir, je suis allé voir sur internet si je trouvais des photos de l'orphelinat de Lilie-Rose pour me rendre compte de son environnement. Une vidéo m'a interpellé. On y voyait une dizaine de bébés allongés par terre sur une natte avec deux nounous qui les surveillaient. Gaston dessinait près de moi et les bruits des bébés ont attiré son attention. Il s'est précipité dans mes bras pour voir ce que je regardais. Je lui ai expliqué que c'était l'orphelinat de Lilie-Rose. Il a regardé attentivement avec sa tête penchée sur le côté comme il sait bien le faire lorsqu'il réfléchit. Je m'attendais à une remarque de sa part. Cela n'a pas tardé :

"Maman ? Tous les bébés, là, ils ont pas de parents ?." Non mon chéri.

"Maman ? Lilie-Rose, maintenant, elle a un papa et une maman. C'est toi et papa. Et les bébés, là, bientôt, ils auront un papa et une maman !". Oui, mon chéri, tu as tout compris !

 

Un soir que je préparai le dîner, Gaston est arrivé dans la cuisine pour que je joue avec lui. Bien trop occupée à cuisiner, je lui ai proposé de commencer à regarder les cadeaux qu'il pourrait demander au Père Noël parce qu'il faudrait bientôt écrire la lettre au Père Noël. Je lui ai remis un catalogue de jouets et l'ai laissé découper ses jouets tranquillement au bout du plan de travail de la cuisine. Au bout d'un quart d'heure et voyant que mon plat pouvait cuire sans mon attention, je me suis dirigée vers Gaston pour voir un peu ce qu'il avait mis de côté comme jouets. Il avait découpé maladroitement un camion de pompiers Playmobil.

Ok.

Super.

Et, il avait découpé des poupées, une dinette, des ours en peluche et des jouets d'éveil pour bébé.

Un peu surprise, je lui ai dit que c'était bizarre ce qu'il avait découpé car c'était plutôt des jouets de bébé et de fille.

Il m'a répondu du tact au tact :

"Ah ! Mais maman, Lilie-Rose, elle peut pas faire sa liste. Elle est loin. Alors je fais sa liste pour le Père Noël !".

Ok, ok. Tu m'attends un instant mon chéri, maman revient dans 5 minutes...

 

Des fois quand nous demandons à Gaston de mettre la table, il met quatre couverts.

"Non ! Papa ! Touche pas ! C'est pour Lilie-Rose !".

 

Un jour, Gaston est allé chercher une chaise de la salle à manger pour la mettre à côté des trois tabourets de la cuisine.

Alban lui a dit : Mais qu'est-ce-que tu fais encore Gaston comme bêtise ? - "Mais papa, c'est pour Lilie-Rose. Elle a pas de chaise, là, voyons !"

 

Quelques fois, lorsque nous rentrons d'un dîner chez des amis ou au restaurant, Gaston s'exclame en chuchotant et en mettant la main devant sa bouche : "Oh ! Maman, papa ! On a oublié de dire qu'on avait une tite soeur ! C'est Lilie-Rose !".

 

Pour l'attente du père Noël, Gaston adore se plonger dans le catalogue Playmobil. Il pointe avec son doigt tout ce qu'il aime : "Je veux ça, et ça et ça. Ca ! J'aime pas ! Ca ! J'aime. Je veux ça, Père Noël, et ça".

A la fin du catalogue, il y a un château de princesse tout rose. A chaque fois qu'il arrive à cette page, il s'exclame tout bas :

"Ca ! C'est pour Lilie-Rose !".

 

Rédigé par Sophie DOURRET

Publié dans #L'aventure de l'adoption au Vietnam

Repost 0
Commenter cet article

unepouledansmacuisine 08/01/2013 19:55

L'histoire que tu nous décris dans ces quelques lignes est vraiment très belle. Merci de la partager avec nous.
Gaston, ton mari et toi êtes déjà fou d'amour pour cette petite princesse qui rejoindra je l'espère bientôt votre foyer.
Voilà le plus grand souhait que je peux vous adresser pour cette nouvelle année! vivement votre nouvelle vie à 4.
PS/ j'aime beaucoup le prénom de ta fille,un prénom que nous aurions pu choisir pour notre petite pousse mais finalement nous nous orienterons vers un autre choix!
Bises

Maison Joséphine 09/01/2013 14:44


Merci a toi pour ce gentil message et j'en déduis que tu attends un heureux événement aussi ?


Steph et Serge 27/12/2012 13:13

Je viens de découvrir ton blog c'est sympa comme tout.
Contente pour vous pour la merveilleuse nouvelle , je vous souhaite un départ des plus rapide pour aller chercher votre petite princesse.
Bisous
Stephanie et serge en attente d'un apparentement au Vietnam

Maison Joséphine 27/12/2012 18:36



Je suis toujours heureuse lorsque les chemins du bonheur de l'adoption se croisent. J'espère avoir bientôt une belle nouvelle de votre part. Vous pourrez suivre nos aventures sur notre blog. A
très vite et merci pour votre doux message. Bizzz



kougelhopfetchocolat 26/12/2012 23:42

Ton article est très émouvant, ton petit Gaston est un garçonnet très généreux. Tu dois être fière de lui.

Maison Joséphine 27/12/2012 18:32



Oui, c'est normal puisque c'est mon fils ! En cuisine, je suis généreuse !!! Bizzz



fraizy 25/12/2012 19:18

Merci pour ce partage très émouvant. J'espère que vous allez bientôt voir le bout du tunnel et ramener avec vous votre petite princesse. Bisous et joyeux noel

Maison Joséphine 25/12/2012 19:54



Oui, j'espère que cela va venir vite ! Merci en tous cas pour ton message touchant ! Bizzz



A table les garçons 24/12/2012 15:05

C'est super mignon tout cela, plein de bonheur à vous 3 et bientôt 4 !

Maison Joséphine 25/12/2012 19:51



Merci à toi ! Belle soirée ! Bizzz