Un dimanche à Ho Chi Minh

Publié le 8 Juillet 2013

Que faire un dimanche à Ho chi Minh ?

Et bien pas mal de choses !

Ce matin, nous avons mis le réveil pour profiter du petit déjeuner de l'hôtel avant 10 heures, rappelez-vous ! A l'anglaise, à la vietnamienne ou à la française : tout y est ! Des oeufs durs, pâtes vietnamiennes, sandwichs mais aussi croissants, pancakes, muffins : nous avons passé à peu près tout passé en revue !

Dans la salle du petit déjeuner, nous avons trouvé avec plaisir le couple de parisiens venant adopter leur petit garçon. Ils étaient facilement identifiables. Le regard perdu, les traits tirés et l'air fatigué : des clients pour nous. 

Nous avons pu faire connaissance autour d'une tasse de café et nous avons appris qu'ils adoptent un petit garçon de 22 mois qu'ils ont prénommé Kim. Kim est également à l'orphelinat de Go Vap où vit notre petite princesse. Ils nous ont également appris que nous ne pourrons voir Lilie-Rose que mardi. Grrrrrrr ! Une journée de plus à attendre. Grrrrrrrrr ! Madame TUYET n'arrive donc que lundi soir afin de faire le point et de nous confirmer l'organisation de la journée de rencontre et d'adoption avec nos enfants. Grrrrrr !

Nous avions demandé à changer de chambre hier soir car la nôtre nous semblait un peu petite pour deux adultes et deux enfants. Nous avons donc emmenagé dans une suite VIP (s'il vous plaît !) de l'hôtel LANLAN 1. Nous avons à notre disposition en plus un salon. Il nous servira pour faire manger les enfants et pour qu'ils aient un coin jeu. Gaston l'a vite exprimenté !

D'ailleurs, Gaston va mieux. Hier, il a beaucoup pleuré dans notre chambre en nous disant que sa Maison et son chien Merlin lui manquaient. Il sait qu'il est là pour voir sa petite soeur et était vexé quand nous lui avons annoncé que ce n'était pas lundi mais mardi qu'il la verrait. Pauvre petit ange ! Cela fait tellement de choses à gérer pour un petit homme comme lui ! Les vietnamiens lui demandent souvent comment il s'appelle mais ils lui demandent aussi son ancien nom vietnamien. Il nous a donc demandé. Il est fier désormais de dire à qui veut l'entendre : "Je m'appelle Gaston ! Et je m'appelle Anh Tuan au Vietnam !". Nous le sentons bien dans sa peau et dans sa tête. Il a pris ses marques mais quand nous rentrons d'une promenade que nous disons : "Allez ! On rentre à la Maison !", il sait bien nous répondre "Mais non, c'est pas la Maison, c'est l'hôtel papa-maman !"... En tous cas, c'est celui qui prononce le mieux les mots que nous apprenons en vietnamien !!! 

Première leçon pour vous :

Merci en vietnamien s'écrit "Cám ơn" et se dit "Guamme Hone" (en phonétique, façon Sophie). Je pense à un gamin pour m'en rappeler (on fait ce qu'on peut !!!).

Nous apprenons également à Gaston quelques mots en anglais et il est fier désormais de s'exprimer tout seul (Hello, bye-bye, thank you, have a good time, good night, one, two, three...). il s'est vite rendu compte que Dora l'exploratrice était une précieuse aide et il me sidère lorsqu'il me demande la traduction d'un mot comme un verre par exemple pour aller le demander tout seul ! Il a compris que les vietnamiens parlaient vietnamiens mais aussi en anglais parce que leur langue était difficile. Finalement, notre voyage est aussi l'occasion de lui apprendre beaucoup de choses sur lui, sur la vie mais aussi des connaissances culturelles et linguistiques qu'il n'oubliera pas. 

Après notre installation dans notre nouvelle chambre, nous avons ensuite accompagné le couple d'adoptants au marché et nous en avons profité pour poursuivre notre visite dans cet immense marché. Gaston est subjugué par les étals de poissons : les poissons sont disposés dans des bassines à même le sol avec un peu d'eau. Fraîcheur assurée pour le consommateur. Il a pu voir à quoi ressemblait le poisson-chat qu'il a mangé hier soir. Il m'a annoncé qu'il ne voulait pas en manger le soir suivant...

Les étals de fruits et légumes sont incroyablement colorés et appétissants. Concernant la boucherie, c'est un peu moins avenant, les odeurs fortes émanents des morceaux de viande n'aidant pas...

Retour à l'hôtel pour faire déjeuner Gaston et qu'il se repose pour la sieste (tout comme nous). Nous avons presque totalement récupéré du décalage horaire et nous profitons de moments de farniente souvent rares à la Maison.

Comme il est bon de ne rien faire !

Après une promenade dans le centre de Ho Chi Minh et un goûter avec d'énormes glaçes (il fait tellement chaud qu'il faut bien se rafraîchir... ), nous sommes rentrés à l'hôtel pour profiter de notre baignoire gigantesque à remous. Le luxe de la chambre V.I.P. !

Pour le dîner de ce soir, nous avons commandé une bouteille de vin blanc français.

Le vin a tellement détendu Alban et Manou qu'ils ont goûté deux plats vietnamiens sans rien dire et en en redemandant...

Peut-être vais-je enfin leur faire accepter de dîner dehors ? S'ils ont passé une bonne nuit, je pense que oui !! YES ! Finalement, nous sommes deux groupes, culinairement parlant : il y a Gaston et moi qui goûtons à tout et testons tout et, Alban et Manou qui attendent un jour après la fin du test pour vérifier notre santé et goûter à leur tour... C'est très rigolo de voir leurs yeux effarés lorsque nos plats arrivent ! Mais ils prennent de l'assurance et c'est chouette à voir !

Nous en avons profité pour joindre au téléphone nos prêteurs de valises, Jérôme et Cathy, avec notre I-Phone : comme cela fait du bien d'entre-aperçevoir la France et de les voir.

Un dimanche de farniente, un dernier dimanche à attendre la rencontre avec Lilie-Rose, un dernier dimanche avant d'agrandir la famille...

Ca approche...

Enfin...

P.S. :

Et je voulais juste terminer cet article par un petit clin d'oeil au bureau et à Raf, l'époux de Christelle : voici les chaises de chantier pour les ouvriers à Ho Chi Minh devant les futurs immenses immeubles de la ville. Les chantiers sont juste cachés par une grande bâche. Souvent, à l'heure du déjeuner, un marchand ambulant est posté à cet endroit pour permettre aux ouvriers de déjeuner. Nous avons même vu un coiffeur ambulant dans cette rue ! 

 

chaises de chantier

Rédigé par Sophie DOURRET

Publié dans #L'aventure de l'adoption au Vietnam

Repost 0
Commenter cet article

Corinne 12/07/2013 18:26

Quel bonheur de lire ce pot et les 2 suivants... On se retrouve plongés 5 ans en arrière exactement... Très bonne continuation au pays du dragon!
http://pingoofamily.blog.lemonde.fr/2008/07/20/un-long-dimanche-a-ho-chi-minh-ville/
Corinne et ses Pingoos

Joséphine 13/07/2013 10:14



Merci corinne. Grosses bizzz à toi et tes Pingoos... 



Karine D. 09/07/2013 22:22

Toujours contente de te lire :-) ! Plus que quelques jours avant le grand jour ! J'aime beaucoup tes petites vidéos !
Bis

Joséphine 10/07/2013 13:23



C'est gentil ! Merci beaucoup Karine ! Bisous bisous



Christelle 08/07/2013 22:05

nous pensions voir enfin des photos de lily-rose, c'est raté,
par contre raf a adoré les chaises de chantier vietnamiennes
si tu peux lui en ramener une, elles sont trop classes !!
hihihi! Courage vous y êtes presque nous comptons les heures avec vous.
gros bisous à vous tous et à très bientôt

Joséphine 09/07/2013 17:33



Désolée mais elles arrivent !!! J'ai bien peur de ne pas passer au contrôle avec ce type de chaises !!! Merci pour tes encouragements ! Ils nous en faut ! Bizzzz



A table les garçons !!! 08/07/2013 15:00

Oui vous pouvez être fier de Gaston qui vit ses aventures avec vous à fond, gros bisous !

Joséphine 09/07/2013 17:30



Nous avons un petit homme exceptionnel qui nous épaule avec ses petites épaules de 4 ans ! Formidable ! bIZZZ



Virginie 08/07/2013 12:25

Encore un très beau récit ... merci de nous faire partager ces beaux moments ! A demain :) bizz

Joséphine 09/07/2013 17:28



Merci beaucoup Virginie ! A très bientôt !